29e témoignage

Le soutien vu par l’aidant

Joanne Morrison a pris soin de son mari Guy pendant quatre ans et demi; ce dernier est mort d’un cancer agressif du cerveau. Cette période extrêmement difficile permet à Joanne de poser un regard très personnel sur les ravages du cancer pour le patient et ses proches. Lorsqu’on lui demandait comment il allait, Guy répondait « Pas trop mal », mais ce que ça voulait dire, c’est « Démoli à l’intérieur, mais pas trop mal vu de l’extérieur ».

« On ne va jamais "pas trop mal" quand on traverse une épreuve comme celle là, que ce soit comme patient ou comme aidant, constate Joanne. On est dans des montagnes russes. Parfois, Guy était très malade et parfois, il prenait vraiment du mieux. »

Cette expérience a donné à Joanne le goût de faire bénévolement du soutien par jumelage pour appuyer des aidants de partout au pays. Dans cette vidéo, elle prodigue aux aidants de judicieux conseils qu’elle aurait bien aimé qu’on lui donne lorsque Guy a reçu son diagnostic :

Notre programme de soutien par jumelage met les gens atteints de cancer et les aidants en rapport avec des personnes ayant vécu une expérience semblable et formées pour offrir du soutien. Voyez comment notre service de soutien par jumelage aide tous les jours des centaines de patients et d’aidants, ou composez le 1 888 939 3333.

Si vous avez déjà joué le rôle d’aidant auprès d’un proche atteint de cancer, pourquoi ne pas devenir bénévole pour notre service de soutien par jumelage?