4e témoignage

Une grande chaîne d’entraide, d’un océan à l’autre

Susan Holmes

En 1999, Susan Holmes a appris qu’elle souffrait d’un cancer du col de l’utérus. Après 2 opérations et 6 semaines de radiothérapie, cette résidante de la Saskatchewan est retournée au travail pour reprendre une vie normale, mais elle s’est vite rendu compte qu’elle avait besoin de soutien affectif. C’est alors qu’elle a décidé d’apporter du soutien à d’autres patients atteints de cancer à qui elle était jumelée.

« Ça a été une des premières fois où j’ai pu parler à quelqu’un qui avait vécu la même chose que moi… et ça m’a fait du bien, se remémore Susan, qui fait aujourd’hui de la formation bénévolement pour le programme. Je sais tout ce que ce programme m’a apporté et ce qu’il apporte aux autres également. »

Avez-vous eu à composer avec le cancer à titre de patient ou d’aidant? Si oui, pourquoi ne pas faire du bénévolat pour notre programme de soutien par jumelage? C’est une excellente façon de soutenir les autres dans leur combat. Ce service bilingue d’entraide téléphonique, offert partout au Canada, met des patients et des aidants en rapport avec des bénévoles « qui sont passés par là ».

Voyez comment nous pouvons vous mettre en contact avec quelqu’un qui a vécu une expérience semblable à la vôtre; si vous souhaitez devenir bénévole, cliquez ici ou composez le 1 888 939 3333.