46e témoignage

Mises en garde sur les paquets de cigarettes : la taille compte

Mise en garde occupant 75 % de la surface d’un paquet de cigarettes, conforme aux dispositions réglementaires de 2012.

La Société canadienne du cancer est un leader dans le combat pour le durcissement des lois sur le tabac et le recul du tabagisme; elle se bat pour que les mises en garde sur les paquets de cigarettes aient plus de mordant. En 2012, après une intense campagne de lobbying menée par la Société et d’autres organismes, le gouvernement fédéral a rendu obligatoires des mises en garde sur 75 % de la surface des paquets de cigarettes.

Une étude a démontré que les mises en garde de cette taille étaient plus efficaces que celles qui n’occupent que la moitié du paquet, comme on l’exigeait auparavant au Canada.

Financée par la Société, l’étude a été menée par le Dr David Hammond du Centre pour l’avancement de la santé des populations Propel, que nous finançons depuis 1993. Ses recherches se concentrent sur la lutte contre le tabagisme et la santé des jeunes.

Le Centre Propel a su utiliser des arguments scientifiques pour amener un changement en profondeur des politiques antitabac. Plusieurs des changements qu’on doit à cet organisme ont déjà un effet favorable sur la santé des populations dans le monde entier. Les mises en garde de plus grande taille et plus efficaces sur l’emballage des produits du tabac au Canada ne sont qu’un exemple de l’influence du Centre Propel sur l’adoption de politiques publiques plus saines.

Découvrez les travaux fascinants en cours au Centre pour l’avancement de la santé des populations Propel.