47e témoignage

Le tabagisme chez les jeunes : l’ennemi à abattre

Un nombre effarant de jeunes Canadiens ont déjà fait l’essai des cigares, des cigarillos ou des petits cigares, souvent agrémentés d’arômes de fruits qui plaisent à une clientèle jeune. Une étude financée par la Société canadienne du cancer et menée en 2008 par le Centre pour l’avancement de la santé des populations Propel a révélé que 35 % des élèves de la 10e à la 12e année avaient essayé au moins un de ces produits. Devant ce constat, la Société a demandé au gouvernement fédéral d’interdire la vente de cigarillos et de cigarettes aromatisés à l’échelle nationale.

Notre appel insistant a été entendu. En septembre 2008, le premier ministre Stephen Harper s’est engagé à baliser plus étroitement la commercialisation des produits du tabac aromatisés tels les cigarillos qui, a t il dit, visent une clientèle jeune. En juillet 2010, la vente de produits du tabac aromatisés était interdite dans tous les dépanneurs du pays. Cette victoire, nous la devons aux données de grande qualité produites par le Centre Propel, en partie grâce au financement de la Société.

Nous soutenons le Centre Propel depuis 1993. La santé des jeunes constitue l’une des sphères de recherche prioritaires de cet organisme.

Découvrez les travaux fascinants en cours au Centre pour l’avancement de la santé des populations Propel.