53e témoignage

Les virus à l’assaut des cellules cancéreuses : de nouveaux traitements prometteurs

Un jour, un patient atteint de cancer pourrait éviter de subir des traitements anticancer aux effets néfastes grâce aux Drs Patrick Lee et Peter Forsyth, subventionnés par la Société. « Patients, familles et médecins sont tous insatisfaits des traitements actuels; nous devons trouver mieux », décrète le Dr Forsyth.

En 1995, le Dr Lee a découvert que le réovirus pouvait repérer, infecter et attaquer les cellules cancéreuses, sans danger pour le corps. Depuis lors, divers chercheurs, dont le Dr Forsyth, poursuivent l’exploration afin de déterminer comment détruire ou rétrécir les tumeurs grâce à des virus « oncolytiques » naturels ou génétiquement modifiés.

Ces virus détruisent les cellules cancéreuses avec une redoutable efficacité, en ne provoquant que des symptômes qui rappellent une grippe. Consciente de ce potentiel, la Société canadienne du cancer finance, à l’heure actuelle, des études chez l’humain pour tester les virus oncolytiques. Ces recherches fascinantes pourraient révolutionner l’expérience du cancer chez de nombreux patients grâce à des traitements mieux ciblés et plus efficaces, mais provoquant moins d’effets indésirables.

La Société canadienne du cancer finance plus de recherches, sur plus de cancers, que tout autre organisme de bienfaisance national au Canada. Découvrez les recherches prometteuses que nous finançons actuellement.