54e témoignage

Camp Goodtime – Changer la vie des enfants atteints de cancer

Sam, à droite, en compagnie de son ami Kyle et de Dave Cunningham, conseiller au camp Goodtime

Les enfants qui se rendent au camp Goodtime ont une chose en commun : ils reçoivent des traitements contre un cancer ou ont survécu à la maladie. Sam Bond, garçon de 8 ans de la Nouvelle Écosse, y a fait un séjour en 2012. Il avait reçu de la chimiothérapie après un diagnostic de leucémie aiguë lymphoblastique en 2010. Au camp Goodtime, Sam a fait du camping et du canot, des activités qu’il adore.

Sa mère, Becky, est fort reconnaissante. « Sam a vécu une super belle expérience; il a passé une semaine à s’amuser et à rencontrer des enfants qui avaient terminé leur traitement et d’autres qui étaient encore en traitement », dit elle.

Les premiers camps Goodtime ont vu le jour en 1985, en Colombie-Britannique, au Nouveau Brunswick et en Nouvelle Écosse. Ces camps accueillent des enfants atteints de cancer et un ami qui, pendant une semaine entière, s’amusent ferme : baignade, jeux divers et soirées thématiques figurent au menu des activités.

Participants au premier camp Goodtime, en Colombie Britannique

Vous pouvez aider la Société canadienne du cancer à soutenir les jeunes patients comme Sam atteints de cancer. Donnez aujourd’hui même.