73e témoignage

Donner une chance aux enfants atteints d’un rétinoblastome

Dr Victor Ling et Dre Brenda Gallie

Aujourd’hui, plus de 80 % des enfants atteints de cancer survivent à la maladie, c’est 11 % de plus qu’il y a 10 ans. Ce progrès, nous le devons en partie aux chercheurs subventionnés par la Société canadienne du cancer.

L’un d’eux, le Dr Victor Ling, a découvert en 1976, à Toronto, que la glycoprotéine P rendait les cellules cancéreuses résistantes à la chimiothérapie. Depuis lors, des chercheurs tels que les Dres Helen Chan et Brenda Gallie travaillent d’arrache-pied pour trouver des moyens d’éviter cette résistance.

Au cours des années 1990, les Dres Chan et Gallie ont amélioré le traitement des enfants souffrant d’un rétinoblastome, type de cancer de l’œil. Elles ont commencé à utiliser la cyclosporine, un médicament qui contre la résistance causée par la glycoprotéine P. Les enfants gardent ainsi l’usage de leurs yeux et évitent la radiothérapie et ses effets indésirables souvent graves.

Aujourd’hui, une forte proportion d’enfants atteints d’un rétinoblastome sont traités avec succès et évitent les méfaits de la radiothérapie. La Société canadienne du cancer finance plus de recherches, sur plus de cancers, que tout autre organisme de bienfaisance au Canada. Découvrez les recherches prometteuses que nous finançons actuellement.